Institut National de Formation des Agents de Santé


Formation des infirmiers et infirmières


Les premiers infirmiers de la période coloniale recrutés dans le pays ont été formés à l’extérieur de la Côte d’Ivoire pour cause d’absence de structure de formation. La France, le Sénégal (Hôpital de Dantec) et le Mali (Ecole Jamot) étaient les lieux de formation.

C’est seulement en 1945 que débute la formation des infirmiers brevetés en Côte d’Ivoire à l’Hôpital Central du Plateau (Arrêté n° 844 CP du 08 mars 1945).

Mais en 1955, le siège de l’Ecole des infirmiers est transféré à l’Hôpital de Treichville (arrêté n° 551 du 28 janvier 1955). Cette formation qui durait pratiquement une année a été portée à deux années (arrêté n° 6128 du 12 décembre 1957).

Formation des sages-femmes


sages-femmes
La formation des sages-femmes quant à elle, a débuté dès 1920 par la formation des premières sages-femmes africaines à Dakar. En 1958, la Côte d’Ivoire opte pour la formation des sages-femmes en France pour raison politique.

Formation des infirmiers et sages-femmes

Après l’indépendance, soucieuse de la santé de ses populations, la Côte d’Ivoire dans un plan sanitaire va réorganiser sa structure de formation. Ainsi, le décret n° 61-191 du 18 mai 1961, réorganise l’Ecole des infirmiers et sages-femmes (ENISF) à l’Hôpital de Treichville avec trois sections :

- la section des infirmiers et infirmières ;
- la section des sages-femmes ;
- la section des infirmiers brevetés.
L’école des sages-femmes sera ensuite rattachée à la faculté de médecine et de armacie d’Abidjan (décret n° 64-273 du 31 juillet 1964). Plus tard, en 1973, pour répondre aux besoins sans cesse croissants du Ministère de la Santé en personnel soignant, sera créé le cycle intermédiaire d’infirmiers adjoints. La durée de la formation est de deux ans. Très vite, cette formation va être supprimée. Les raisons évoquées par certaines personnes étaient que les infirmiers diplômés s’appuyaient sur les infirmiers adjoints qui eux aussi laissaient leur travail aux garçons et filles de salles. Le 05 janvier 1977, le décret n° 77-12 porte création d’une Ecole Nationale d’infirmiers (ères) et sages-femmes diplômés d’état (ENISFDE) qui regroupe les écoles d’infirmiers (ères) et de sages-femmes à Abidjan.

Autres écoles de formation d’Agents de Santé


Pour répondre à la demande croissante de formation et de faire face à l’insuffisance de structures de formation, le Gouvernement par l’entremise de la Banque Mondiale initiera la construction de nouvelles écoles de formation des infirmiers et sages-femmes à Bouaké (en 1987) et à Korhogo (en 1993). La section des Assistants d’Assainissement créée en 1966 a été confirmée par le décret n° 72-685 du 20 décembre 1972. La section des Techniciens de Laboratoire créée en 1970 a été confirmée par le décret n° 73-23 du 17 janvier 1973

Organisation et fonctionnement de l’INFAS


En 1991, l’Ecole Nationale des infirmiers (ères) et sages-femmes est érigée en Institut National de Formation des Agents de Santé (INFAS), organisant ainsi la formation des agents de santé à deux niveaux. Le premier niveau correspondant à la formation initiale des agents de santé, comprend trois sections :

- la section des infirmiers et infirmières diplômés d’état ;
- la section des sages-femmes diplômées d’état ;
- la section des techniciens supérieurs de santé avec quatre options à savoir :
. Biologie médicale
. Imagerie médicales
. Préparateurs et Gestionnaires en Pharmacie ;
. Hygiène et Assainissement
Le deuxième niveau forme les agents de santé qui se destinent aux emplois d’infirmiers (ères) et sages-femmes spécialistes et d’ingénieurs des techniques sanitaires.

Nous avons

6790

Etudiants

6

Ecoles

131

Professeurs

RAPPEL HISTORIQUE DE L’AVENEMENT DE L’INFAS

PERIODE COLONIALE


- Dès 1920 : début de la formation des premières sages-femmes africaines à Dakar.
- formation des infirmiers en France, au Sénégal (Hôpital Dantec) et au Mali (Ecole Jamot).
- En 1945 : début de la formation des infirmiers brevetés à l’Hôpital Central du Plateau en Côte d’Ivoire (Arrêté n° 844 CP du O8 mars 1945).
- En 1955 : transfert du siège de l’Ecole des infirmiers à l’Hôpital de Treichville (Arrêté n° 551 du 28 janvier 1955). La formation qui durait pratiquement une année a été portée à deux années (arrêté n° 6128 du 12 décembre 1957).
- En 1958 : formation des sages-femmes en France


APRES L’INDEPENDANCE


- 1961 : réorganisation de l’école des infirmiers et sages-femmes (ENISF) en trois sections à l’Hôpital de Treichville :
- la section des infirmiers et infirmières ;
- la section des sages-femmes ;
- la section des infirmiers brevetés.
- 1964 : rattachement de l’école des sages-femmes à la faculté de Médecine et de Pharmacie d’Abidjan (décret N° 64-273 du 31 juillet 1964).
- 1966 : ouverture le l’école des Assistants d’Assainissement (décret n° 72-685 du 20 décembre 1972).
- 1973 : création du cycle d’infirmiers adjoints.
- 1973 : confirmation de la création de l’Ecole des Techniciens de Laboratoire (décret n° 73-23 du 17 janvier 1973).
- 1977 : création de l’Ecole Nationale d’infirmiers et sages-femmes diplômés d’état (décret n° 77-12 du 05 janvier 1977).
- 1987 : ouverture de l’école des infirmiers diplômés d’état de Bouaké.
- 1991 : création de l’Institut National de Formation des Agents de Santé (INFAS) (décret n° 91-655 du 9 octobre 1991).
- 1993 : ouverture de l’école des infirmiers et sages-femmes diplômés d’état de Korhogo.
- 2007 : ouverture de l’Antenne de l’INFAS d’Aboisso

LES SOUS-DIRECTEURS DE LA FORMATION INITIALE


1970-1978 : M. Antoine PANGO, section infirmière
1971-1972 : Mme AYENA, section sage-femme
1978-1990 : Mme Juliette COULIBALY, section sage-femme
1978-1992 : Mme N’DATZ Thérèse, section infirmière
1992-2002 : M. MAURY KONE
2002-2009 : M. AKA KOUTOUA
Depuis 2009 : M. KONAN KOUAME Benoit


LES DIRECTEURS


1954-1961 : Dr N’DIA KOFFI Blaise
1961-1963 : Dr DIPLO Ignace
1963-1977 : Dr N’DRI Georges SIEFER
1978-1985 : Dr CASANELLI D’ISTRIA François
1985-1990 : Pr DIARRA SAMBA
1990-1996 : Pr KADJA MIANNO Daniel
1996-2002 : Pr DELAFOSSE Roger Charles Joseph
2002-2003 : Pr EHOUMAN Armand
2003-2008 : Pr KEITA ADOUL KADER
2008-2016 : Pr SESS ESSIAGNE Daniel
Depuis le 12 sept. 2016 : Pr Méliane N’DHATZ E. EPSE SANOGO


CHEF D’ANTENNES


• INFAS Bouake
1987-1996 : M. DJAMAN Laurent
1996-2006 : M. KEI Renard Désiré
2006-2008 : M. GBOKO YAO KOSSONOU
Depuis 2008 : Mme KANSAH Antoinette
• INFAS Korhogo
1993- 2005 : M. SEOUE Paul
2005-2008 : M. BIN MAMI
Depuis 2008 : M. KRAMO YAO Sévérin
• INFAS Aboisso
Depuis 2008 : M. AKA KOUTOUA